Chers amis, ne vous méprenez pas, je n'ai pas l'intention de vanter les mérites de la cigarette, ni d'ailleurs de transmettre un message moralisateur sur les effets nocifs de la clope.

Non, rien de tout cela.

cigarette

Je ne sais pas si vous avez entendu parler du bouquin "7 minutes" de plaisir de Eddy Bière (paru en 2008) ? Environ un an après la loi interdisant la cigarette dans les lieux publics, ce photographe de mode et de cinéma a mis en scène diverses personnalités une clope à la main, ou au bec.

Selon lui la cigarette plus qu'un accessoire, est un sujet à part entière, elle raconte quelque chose, définit un personnage, un état, une façon d'être :

" Elle a cette propriété fantastique de conférer au sujet photographié, ou filmé, n’importe quel état d’esprit. Elle va même au-delà. Elle se suffit à elle-même pour raconter une histoire : « La pièce était sans vie, à l’exception d’une cigarette qui se consumait à son rythme dans un cendrier… »"

" Une fois allumée, un spectacle se met en place. En se consumant, elle laisse échapper une fumée bleuâtre qui danse au rythme du moindre déplacement d’air. Le bout de la cigarette s’embrase, on tire dessus ! C’est maintenant à la bouche du fumeur d’envoyer une nouvelle chorégraphie. C’est un tango, une valse ou un rock. C’est aussi une comédie, un drame, une aventure, une histoire d’amour."

De mon point de vue, j'ai toujours apprécié les clichés "clopes" très esthétiques, fascinants... la cigarette apporte au personnage une part de mystère, d'assurance sombre, et comme Monsieur Brière le dit, de sensualité.

Si vous êtes curieux, que vous aimez les beaux livres et la photographie, vous trouverez son livre ici

 

See you !